Home ACTUALITÉ Bébés morts au Sénégal: Macky Sall ordonne un audit de tous les...

Bébés morts au Sénégal: Macky Sall ordonne un audit de tous les services de néonatologie

39
0

Au Sénégal, le président Macky Sall est rentré précipitamment, vendredi, du sommet de l’Union africaine en Guinée équatoriale pour se rendre en fin d’après-midi à Tivaouane, après le décès de 11 bébés dans un incendie survenu à l’hôpital.

« J’ai le cœur meurtri », a déclaré le chef de l’État, qui a présenté ses condoléances aux familles des victimes. Une déclaration d’une dizaine de minutes. « Plus jamais ça », a promis Macky Sall, qui a annoncé un audit de tous les services de néonatologie du pays.

Je voudrais dire aux familles, aux parents, aux mamans en particuliers, qu’elles ne seront pas seules dans le deuil. L’État sera à leur côté […] J’ai ordonné que l’ensemble des services de néonatologie puissent être audités dans leur construction, dans leur installation, dans les équipements, mais aussi dans les process.

Une enquête criminelle a été ouverte par le procureur, a rappelé Macky Sall, pour comprendre ce qu’il s’est passé. Pour que cela n’arrive plus, a-t-il promis.

Le chef de l’État a aussi rappelé qu’il avait engagé une politique de modernisation des hôpitaux du Sénégal avec une hausse des budgets de la santé, pour que l’hôpital soit « un havre de paix pour les malades » et non « un lieu de désespoir ». Il a également envoyé un message aux personnels de santé, il les appelle à « la responsabilité » et à « la prise de conscience » pour que chacun exerce son métier pour le bon fonctionnement des services.

« Il y a eu des rappels, mais l’État n’a pas fait ce qu’il devait faire »

Après cette visite du chef de l’État à Tivaouane, les avis sont partagés.

Les accès à l’hôpital sont filtrés. Amy Samb a suivi la déclaration du président à l’extérieur. « C’est bien, je suis très contente. C’était important qu’il vienne ici, voir les populations. Il a interrompu son voyage pour venir nous soutenir, et je suis satisfaite. Le président a dit qu’il y aura un audit, j’ai l’espoir que les choses vont changer », dit-elle.

« Les efforts de modernisation vont se poursuivre pour regarder ce qui ne va pas », a assuré le chef de l’État. Mais Mame Bassine, elle, n’y croit pas : « moi, ce que j’attends du président et de l’État, ce sont de vraies solutions. Il ne faut pas attendre qu’il y ait des drames pour venir, faire des discours, présenter ses condoléances. À chaque fois c’est pareil, et ils passent à autre chose après quelques jours. À chaque fois problèmes, problèmes, problèmes, ça fait mal. »

Après sa prise de parole, Macky Sall a rencontré les familles des bébés décédés. Il s’est également entretenu avec le khalife général de la confrérie musulmane des Tidianes – Tivaouane est la ville sainte de la confrérie. L’influent responsable religieux avait alerté il y a plusieurs mois sur l’état de l’hôpital rappelle Cheikh : « Il y a eu des rappels, mais l’État n’a pas fait ce qu’il devait faire. » Il se sent rassuré par les mots du chef de l’État et pense que ça va changer localement, « parce que ce sont les khalifes généraux qui dirigent », mais pas pour les autres hôpitaux.

Le deuil national de trois jours décrété après le drame s’achève ce samedi. Le ministre de la Santé a été limogé jeudi soir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here