Home ACTUALITÉ Agriculture 2021 au Sénégal: Les belles réalisations du Président Macky Sall dans...

Agriculture 2021 au Sénégal: Les belles réalisations du Président Macky Sall dans ce secteur

16
0

L’agriculture est l’ensemble des activités ayants pour objet la production d’une alimentation pour les hommes par la culture des végétaux et l’élevage des animaux. Au Sénégal, l’agriculture occupe une place primordiale dans l’économie du pays et les exportations de produit agricole rapporte plusieurs milliards.

La population rurale représente 55 % de la population totale du Sénégal, évaluée à 13,5 millions en . Le secteur agriculture-pêche est un secteur économique important; il contribue à 14 % du PIB et occupe 50 % environ de la population active. Malgré cela, plus de la moitié des ruraux, en général de très petits paysans pratiquant une agriculture de subsistance, vivent sous le seuil de pauvreté et 30 % d’entre eux sont affectés par l’insécurité alimentaire.

C’est dans celle logique que le Président Macky Sall a mis en place une stratégie importante pour la production agricole. En effet, depuis la création du PSE, le Président Macky Sall a donné une place considérable à l’agriculture avec de nombreux réalisations au cours des dernières années. On peut voir dans les lignes qui suivent en chiffre les différentes exécutions du Président Macky Sall depuis son arrivé dans le pouvoir.

PRODUCTION AGRICOLE de ces dernières années

  • Production de riz contre-saison estimée à 301 345 tonnes (34 % des objectifs nationaux)

  • 2823 tonnes de semences horticoles mises en place, 118 752 tonnes d’engrais subventionnées

  • Production céréalière estimée à 2 247 094 tonnes, en hausse de 4 % par rapport à la campagne 2015/2016 et 54 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années

  • Production de riz de 950 779 tonnes, en augmentation de 5 % par rapport à la campagne agricole de 2015/2016 et 71 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années

  • Production d’arachide de 997 593 tonnes, en hausse de 38 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années

  • Production horticole de 1 206 810 tonnes, en hausse de 6 % par rapport à 2015/2016

  • Production fruitière estimée à 246 500 tonnes, en augmentation de 2,27 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années

  • Exportations de fruits et légumes estimées à 90 354 tonnes, en hausse de 29 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années

La politique de subvention des intrants et des facteurs de production s’est déroulée à travers un meilleur ciblage des bénéficiaires (gros producteurs) et des produits (semences sélectionnées, équipements agricoles) :

  • 3,2 milliards FCFA pour l’acquisition de matériels de cultures attelées

  • 12,966 milliards FCFA pour les semences d’arachide

  • 7,12 milliards FCFA pour les semences de céréales et d’espèces diverses

  • 18,998 milliards FCFA pour les diverses formules d’engrais, 1 milliard FCFA pour les intrants de la filière coton

  • 996,775 millions de tubercules de pomme de terre

  • Pour la campagne 2018, Macky Sall a souligné que malgré un début d’hivernage déficitaire, « des mesures palliatives ont permis des résultats satisfaisants, y compris pour le riz, avec 1 132 795 tonnes ».La production horticole et arachidière est établie cette année à 1 432 000 tonnes, a-t-il indiqué, estimant que « l’autosuffisance alimentaire en produits agricoles de base est désormais à notre portée ».Le président de la République a ajouté qu’en soutien à l’élevage, qui participe également à nos efforts de sécurité alimentaire, « les dotations budgétaires ont augmenté de 160% entre le budget de 2012 et celui de 2019 ».

    Parmi les réalisations, il a cité la clôture entière du ranch Djibo Leyti Ka de Dolly, sur 125 km avec des ouvrages hydrauliques et électriques ainsi que des pistes, la création d’un Fonds de résilience aux aléas, directement géré par les éleveurs, pour faire face aux périodes de soudure.

  • L’Agriculture au Sénégal en 2021.      

Au Sénégal, l’enveloppe allouée par l’Etat au financement du secteur agricole sera de 60 milliards Fcfa durant la campagne 2021/2022. L’annonce a été faite en marge du Conseil des ministres qui s’est tenu le 21 avril dernier. Ce montant est identique à celui affecté un an plus tôt et servira essentiellement à financer l’achat de matériels et d’intrants agricoles en faveur des exploitants.

Durant cette nouvelle saison, l’exécutif compte mettre l’accent sur la hausse des aménagements hydroagricoles ainsi que sur la mécanisation accrue du système agricole à travers la disponibilité de lignes de financement dans le cadre de sa politique d’autosuffisance alimentaire.

Pour le premier volet de l’intervention, le gouvernement devrait notamment travailler de concert avec la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal, des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED) et la Société de développement agricole et industriel (Sodagri). 

S’agissant du bilan de la campagne 2020/2021, l’heure est à la satisfaction notamment en ce qui concerne l’arachide. Le pays a exporté plus de 721 000 tonnes de la graine pour des recettes de 216 milliards Fcfa.

Au Sénégal, le secteur agricole emploie 60 % de la population active.

.La production céréalière a atteint 3,64 millions de tonnes en 2020/2021

Au Sénégal, la récolte de céréales a été satisfaisante en 2020/2021. Selon Moussa Baldé, ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, la production de graminées s’est chiffrée à 3,64 millions de tonnes au terme de ladite campagne. Ce volume est en hausse de près de 1 million de tonnes comparativement au résultat de la saison précédente (2,7 millions de tonnes).

Dans les détails, toutes les cultures ont affiché une progression par rapport à leur moyenne quinquennale. La principale céréale à savoir le riz a vu sa récolte atteindre 1,3 million de tonnes contre 1,15 million un an plus tôt.

De son côté, la production de mil a grimpé à 1,14 million de tonnes, soit 44 % de plus que le volume moyen de ces 5 dernières années. Le maïs et le sorgho ont affiché respectivement 761 883 tonnes et 377 323 tonnes.

Pour 2021/2022, l’exécutif compte maintenir la dynamique en tablant sur une nouvelle production record de 4 millions de tonnes de céréales.

Dans le cadre de cet objectif, le gouvernement a déjà annoncé qu’il reconduirait une enveloppe de 60 milliards Fcfa en faveur du financement du secteur. « L’année dernière, nous avions commencé à distribuer les semences au mois de mai parce que mon budget a été validé le 6 mai 2020. Cette année, le président l’a validé le 8 mars 2021. Donc, nous avons deux mois d’avance pour nous préparer et optimiser le circuit de distribution des intrants avant l’arrivée des pluies », explique M. Baldé.

Pour rappel, l’agriculture fournit environ 10 % du PIB du Sénégal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here